Les lacs de Crupillouse
>>
Accueil
>
A pied
>
Les lacs de Crupillouse
Champoléon

Les lacs de Crupillouse

Faune
Géologie
Lac et glacier
Embarquer cet élément afin d'y avoir accès hors connexion

Une bien longue randonnée qui, de lacets en traversées, remonte le fil des cascades jusqu'au chapelet des lacs dans leur écrin minéral.

"Bienheureux randonneur de début de saison qui aura le privilège de découvrir les lacs encore enneigés avec juste leur anneau turquoise de dégel. Il ne reste alors plus qu'à trouver une dalle de gneiss bien polie et bien exposée, s'y installer confortablement et scruter le paysage à la recherche des bouquetins." 

Marc Corail, Garde-moniteur en Champsaur


Les 6 patrimoines à découvrir
Flore

Lys orangé

En juillet il est là, fidèle au poste, juste en bordure du sentier à 5 minutes du départ. Un peu de végétal avant l'immersion dans le monde minéral qui nous attend tout en haut.

lire la suite
Faune

Chamois

Une soixantaine de chamois occupe régulièrement le vallon de Crupillouse. Plus ou moins haut selon la saison. Au printemps et à l'automne la traversée jusqu'au Pas de l'ours est l'occasion de belles observations. En été, les chevrées se tiennent plus haut et les cabris aiment à jouer sur les derniers grands névés. Là encore la chance sourira plus facilement aux matinaux. 

lire la suite
Faune

Bouquetins

Le site d'Amblard, au pied du vallon de Crupillouse, est le lieu historique de la réintroduction des bouquetins dans le Champsaur en 1995. En début d'hiver, c'est un secteur de rassemblement des animaux au moment du rut. En été, les bouquetins se tiennent beaucoup plus haut dans les Aiguilles de Crupillouse, à moins qu'ils n'aient passé le Col de Parière pour gagner le Valgaudemar.

lire la suite
Faune

Lagopède alpin

Le secteur des lacs est un lieu de reproduction du lagopède alpin. Dans ce monde minéral, le mimétisme des oiseaux rend presque illusoire la possibilité de les découvrir au milieu des pierres. Pourtant parfois, la chance peut surprendre le randonneur matinal ou le campeur qui aura su installer son bivouac dans l'un des rares espaces plats qui dominent les lacs.

lire la suite
Faune

Criquet popeye

A la descente des lacs, les premières pelouses rases nichées parmi les polis glaciaires de gneiss peuvent être l'occasion d'une pause divertissante. Ce sera l'occasion d'y rechercher le bien nommé criquet « popeye ». Pas dit que ses avant bras musclés soient toutefois suffisants pour le protéger contre les traquets motteux en quêtes d'insectes pour leur nichées dissimulées parmi les pierres.

lire la suite
Géologie et géographie

Polis glaciaires

Sis dans un ancien cirque de surcreusement glaciaire, les lacs sont ceinturés de belles roches de gneiss blancs-roses qui ont été progressivement polies par l'érosion des glaciers. On y trouve de très beaux spécimens de gneiss « oeillés »  de grosses amandes de feldspaths. Un feldspath est un minéral coloré constitué d’éléments chimiques (silicate, potassium, calcium...). Dans le cirque inférieur, on retrouve également de beaux polis mêles de pelouses où les chamois aiment à faire la sieste.

lire la suite

Description

Du parking traverser le hameau des Baumes jusqu'au départ du sentier (panneau d'information). Après 5 minutes, laisser sur la gauche le sentier qui gagne le vallon de Valestrèche. Après quelques lacets, gagner la grande traversée d'éboulis. Ensuite, des rampes rocheuses mènent au Pas de l'Ours. Une succession de lacets dans les éboulis puis de grandes traversées conduisent à l'ancien jas de Crupillouse (abris sous roche) puis au cirque inférieur de Crupillouse. Après les dernières pelouses, une série de lacets et une dernière grande diagonale permettent de gagner le seuil du lac inférieur qu'on ne découvre qu'au dernier moment. Là, la fatigue aidant, on serait tenter d'arrêter l'ascension. Poursuivre encore 10 minutes pour gagner la base du deuxième lac (ou bien l'épaulement les séparant) pour profiter pleinement de la vue sur l'ensemble du cirque et du panorama sur Champoléon. Le retour s'effectue par le même itinéraire.

Départ : Les Baumes
Arrivée : Les Baumes
Communes traversées : Champoléon

Profil altimétrique


Recommandations

Il est recommandé de partir à la pointe du jour. Ce versant sud prenant rapidement le soleil, on en vient vite à regretter la fraîcheur du petit matin. D'autre part, l'été, les lacs sont souvent encombrés de nuages bourgeonnant dés le début d'après midi. Au retour, en cas de gros orage, les traversées de torrent peuvent parfois devenir problématiques. 

En coeur de parc
Le Parc national est un territoire naturel, ouvert à tous, mais soumis à une réglementation qu’il est nécessaire de connaître pour préparer son séjour.


Lieux de renseignement

Maison de la vallée du Champsaur

, 05260 Pont-du-Fossé

http://www.ecrins-parcnational.fr/

champsaur@ecrins-parcnational.fr

04 92 55 95 44

Information et documentation, présentation d'expositions temporaires. Vente des produits et ouvrages du Parc. Dans le même espace, accueil de l'office du Tourisme du Haut-Champsaur. Entrée libre. Toutes les animations du Parc sont gratuites sauf mention contraire.

En savoir plus

Transport

Une navette estivale va de Gap aux Aubert en passant par la vallée de Champoléon.


Accès routiers et parkings

De la Maison de la Vallée à Pont du Fossé, remonter la route d'Orcières jusqu'au Pont de Corbières. Remonter la vallée de Champoléon jusqu'au hameau des Baumes.

Stationnement :

Parking à l'entrée du hameau des Baumes

Source

Parc national des Ecrinshttps://www.ecrins-parcnational.fr

Signaler un problème ou une erreur

Vous avez repéré une erreur sur cette page ou constaté un problème lors de votre randonnée, signalez-les nous ici :