De Villar-Loubière à La-Chapelle-en-Valgaudemar
>>
Accueil
>
A pied
>
De Villar-Loubière à La-Chapelle-en-Valgaudemar
Villar-Loubière

De Villar-Loubière à La-Chapelle-en-Valgaudemar

Faune
Lac et glacier
Pastoralisme
Difficile
7h
14,7km
+1409m
-1397m
Traversée
Embarquer cet élément afin d'y avoir accès hors connexion

Itinéraire offrant des points de vues saisissants sur la vallée du Valgaudemar. Idéal pour les amateurs de randonnée escarpée.

La montée au refuge des souffles s’effectue sur un sentier digne d’ un « jardin alpin », au milieu des fleurs et des papillons. Avec un peu de chance vous entendrez les tétras lyre avant d’arriver au refuge, ou vous pourrez observer un vol de vautours au dessus du lac Lautier. En tout cas, vous avez toutes les chances de croiser la route d’un chamois lors de votre traversée vers le col Colombe.


Les 16 patrimoines à découvrir
Faune

Papillons et autres insectes

Apollons, azurés, nacrés, gazé, demi deuil … Le versant chauffé au soleil, les fleurs gorgées de nectar, tout est en place pour attirer une cohorte de papillons et autres insectes sur les pentes menant au refuge des Souffles.

lire la suite
Géologie et géographie

Arraches

Depuis le refuge ou lors de la montée, une formation géologique particulière, sur la rive opposé au dessus de l’ancien hameau des Peines peut attirer votre attention. Se sont des roches d’origine sédimentaire coincées au milieu de formations cristallines qui présentent une forme d’érosion en draperie donnant l’impression qu’un tigre géant a donné des coups de griffes dans la roche. Cette morphologie particulière lui a valu le nom d’Arraches.

lire la suite
Pastoralisme

Brebis en estives

Vous pourrez rencontrer au cours de votre balade des brebis en estives dans les alpages. Ce pastoralisme est ancien, pour preuve les enclos en pierres sèches appelés jas que vous pourrez remarquer ainsi qu’un abris sous roche vers le Clot. Les brebis actuellement en alpage sont issues d'élevage de la vallée ou du Bas-Champsaur.

lire la suite
Faune

Tétras lyre

La limite supérieure de la forêt est propice à rencontrer le tétras lyre. Faisant confiance à son plumage terne la poule reste camouflée dans la végétation, il est très difficile de l’observer. Par contre les coqs noir et blanc avec des « sourcils » rouges sont moins discrets surtout pendant la période de reproduction où leur roucoulements et chuintements résonnent dans la montagne tôt le matin.

lire la suite
Flore

Variété des milieux

Cette randonnée est un résumé de l’adret du Valgaudemar. Elle commence dans des éboulis chauds plus ou moins végétalisés. Permet ensuite de cheminer entre pelouses, landes à genévrier myrtille, raisins d’ours…. Puis les sorbiers, alisiers et amélanchiers annoncent la reconquête prochaine de la forêt. Plus haut la hêtraie fait de l’ombre aux randonneurs, puis un joli mélézin annonce la limite supérieure du milieu forestier pour laisser place à des landes et pelouses d’altitudes. Le lac Lautier et les mares associées sont un refuge aux espèces aquatiques. Au dessus c’est le domaine du rocher et des chamois.

lire la suite
Flore

Variété floristique

L’exposition, la nature des terrains, l’altitude … occasionnent une grande variété floristique le long de l’itinéraire et surtout dans les pentes en dessous du refuge. Marjolaine, lis, laser, joubarbe, sedum, gentiane, ancolie, aconit …et bien d’autres sont au rendez vous.

lire la suite
Refuge

Refuge des Souffles

Le refuge des Souffles est géré par le CAF. Un gardien vous accueille de juin à septembre. C’est l’occasion de vous restaurer en échangeant avec un professionnel de la montagne ou, si vous le souhaitez, passer une nuit en altitude, une bonne façon de scinder l'itinéraire en deux jours.

lire la suite
Point de vue

Vues remarquables

Le point du vue sur le bas de la vallée depuis le refuge des Souffles vaut le déplacement. Le long de la traversée du col des clochettes au col de Colombe les points de vues se succèdent en donnant de multiples variations sur un même thème : une vallée de haute montagne. 

lire la suite
Lac

Lac du Lautier

Le lac du Lautier est un site remarquable. Il est aleviné avec des truites fario et peut faire le bonheur des pécheurs.

lire la suite
Faune

Triton alpestre et mares

En altitude on rencontre deux espèces d'amphibien ; la Grenouille rousse et le Triton alpestre. Ce dernier est plus rare. C'est une espèce fragile et a ce titre protégée. Son stade adulte ressemble a un petit lézard. En phase aquatique le mâle présente une coloration orangée sur le ventre et la gorge. Le plus souvent lorsqu'on l'observe dans un lac il est immobile, comme en apesanteur, les pattes écartées. Si il est inquiété, un mouvement brusque de sa queue lui permet de trouver refuge sous un caillou.

Le lac est aleviné, ce qui n’est pas très propice pour les tritons qui servent de nourriture aux poissons. Par contre les mares qui se situent en dessous du lac sont indemne de poisson et accueillent des tritons alpestres qui s’y reproduisent.

lire la suite
Faune

Perdrix bartavelle

La perdrix bartavelle affectionne les rochers et les landes ouvertes où les jeunes peuvent se nourrir d’insectes indispensables à leur croissance. Il n’est pas rare d'apercevoir une compagnie vers le lac Lautier ou au col de Colombe.

lire la suite
Faune

Grands rapaces

L’aigle royal peut se voir durant toute l’année sur ce territoire où il a élu domicile. L’été, il n’est pas rare d’observer des vautours fauves planant au dessus des alpages à la recherche de cadavres. Il l’est beaucoup plus, par contre, d’observer le gypaète barbu, ce vautour mangeur d’os faisant l’objet d’une réintroduction dans les alpes. Le Vercors est le site de lâcher le plus proche.

lire la suite
Faune

Chamois

Une silhouette se dessine sur une crête, un sifflement d’inquiétude se fait entendre, une cavalcade dans un pierrier …, les occasions de manquent pas de rencontrer cet animal emblématique de la montagne.

lire la suite
Géologie et géographie

La gorge de la Bourelle

Depuis la fin de l'âge glaciaire, les eaux ont incisé la roche avec le charriage des matériaux créant une petite gorge polissant la roche mère (gneiss, micaschistes). Le Parc national a relevé le défi de construire une passerelle en bois pour que les marcheurs puissent franchir cette gorge.

lire la suite
Flore

Champs de callunes

Sur une centaine de mètres de dénivelé, un recouvrement de callunes apporte du pollen pour les abeilles et des couleurs pourpres à l’automne. Sous-abrisseau persistant aux feuilles minusculeset aux petites fleurs roses, sa ressemblance avec la bruyère lui a valu l'appellation courante de bruyère commune et fausse bruyère.

lire la suite
Eau

Cascade de Combefroide

Au départ du sentier, se trouve une grande cascade que l'on peut approcher par une sente juste avant de gravir la côte. Située sur le torrent de Combefroide au niveau d’une escarpement rocheux, cette chute d’eau compte plusieurs ressauts et présente une hauteur de chute totale de quelques dizaines de mètres.

lire la suite

Description

  1. Du parking de Villard Loubière monter dans le village en suivant les panneaux indiquant le refuge des souffles par le GR 54. Le sentier chemine dans des pierriers et landes en s’enfonçant dans une vallée étroite. En s’approchant du refuge les hêtres font leur apparition puis les mélèzes vous accompagnent jusqu’au refuge des souffles à 1968m d’altitude.
  2. Quitter le GR pour prendre le sentier derrière le refuge en direction du lac Lautier. Le franchissement du col des Clochettes permet de rejoindre le vallon du Lautier.
  3. Ne pas emprunter le sentier qui descend dans le vallon, traversez vers le lac qui ne tarde pas à apparaître. Puis rejoindre le col de Colombes tout proche situé à 2427m (d’où on peut s’élancer pour l’ascension du Pic Turbat, 3028m, par un itinéraire hors sentier).
  4. Amorcer la longue descente vers la Chapelle en Valgaudemar. Laisser le sentier qui traverse à votre gauche vers le pas de l’Olan et le refuge du même nom et poursuivre la descente en passant par le Clot jusqu’à La Chapelle en Valgaudemar située à 1100m d’altitude.
Départ : Parking de Villar-Loubière
Arrivée : Parking du refuge de l’Olan à la Chapelle-en-Valgaudemar
Communes traversées : Villar-Loubière, La Chapelle-en-Valgaudemar

Profil altimétrique


Recommandations

Si vous êtes en voiture il est nécessaire d’organiser une navette en laissant un véhicule au parking de départ du refuge de l’Olan juste après le village de La Chapelle en Valgaudemar. Vous pouvez également utiliser la navette mise en place par le conseil général. Renseignements au 04 92 502 505.

En coeur de parc
Le Parc national est un territoire naturel, ouvert à tous, mais soumis à une réglementation qu’il est nécessaire de connaître pour préparer son séjour.


Lieux de renseignement

Maison du Parc du Valgaudemar

Ancien Asile Saint-Paul, 05800 La Chapelle-en-Valgaudemar

http://www.ecrins-parcnational.fr/

valgaudemar@ecrins-parcnational.fr

04 92 55 25 19

Information, documentation et un espace d'accueil avec des expositions permanente et temporaires. La maison du Parc est labellisée «Tourisme et handicap». Entrée libre. Toutes les animations du Parc sont gratuites sauf mention contraire.

En savoir plus

Transport

Possibilité de navette du Conseil Général depuis St Firmin. Liaison avec les bus qui viennent de Gap et Grenoble.


Accès routiers et parkings

Depuis la N85 prendre la D985 qui s’enfonce dans la vallée du Valgaudemar jusqu'à Villard-loubière.

Stationnement :

Parking du refuge de l’Olan après le village de La Chapelle en Valgaudemar

Source

Parc national des Ecrinshttps://www.ecrins-parcnational.fr

Signaler un problème ou une erreur

Vous avez repéré une erreur sur cette page ou constaté un problème lors de votre randonnée, signalez-les nous ici :