Rando Ecrins

Tour du Vieux Chaillol - Etape 1 sur 5

5 h
Durée
Difficile
Difficile
Itinérance
Itinérance
21,5 km
Longueur totale
1110 m
Dénivelé montant
Usages
  • A pied
Thème
  • Flore
  • Histoire et architecture

Départ : Hameau des Paris, Saint-Jacques-en-Valgaudemar → Arrivée : La Chapelle-en-Valgaudemar

Longeant le canal des Herbeys puis le torrent de la Séveraisse, cette première étape permet de remonter la vallée du Valgaudemar tout en admirant l'Olan sous de multiples points de vue.

Le Valgaudemar vous fascinera par son caractère alpin et l'immensité de ses sites glaciaires. Si la vie y est parfois difficile, elle est l’expression d’un attachement profond de tous les habitants à leur vallée. Quelques rencontres avec eux suffiront à vous en persuader.

Après avoir traversé les Paris, prendre le premier chemin boisé sur la gauche. Le suivre sur 200 m avant de traverser une route goudronnée. Le chemin se divise rapidement ; emprunter la voie de gauche qui rejoint le chemin longeant le canal des Costes. Suivre ce chemin en direction nord-est. Une route goudronnée conduit après 300 m à Saint-Jacques-en-Valgaudemar. Quitter la route après une fontaine, traverser le canal des Herbeys et le longer pendant 800 m. Un chemin de terre puis la route goudronnée (700 m) mène au Séchier. Monter sur la droite, en traversant le village, pour retrouver le canal à longer par ses berges fraîches et ombragées pendant 2 km. Le quitter avant La Chaup. Presque au pied du versant abrupt, traverser le torrent de Chasserand  avant d'arriver à Lubac. Après le pont de Prentiq, prendre à gauche, puis à droite, un chemin bordé d’un muret qui mène au hameau des Garets. Le traverser pour pénétrer plus loin dans le sous-bois et rejoindre le GR 54 après le camping au pont de Villar-Loubière. Aux Andrieux, monter en direction des lacs de Pétarel pendant 1h30 environ ; à une bifurcation, descendre à gauche en direction du hameau des Portes, puis continuer vers la Chapelle-en-Valgaudemar.

Transport

Arrêt à Saint-Firmin sur la ligne de bus Grenoble-Gap (à 2 km des Paris).

Accès routier

De la N85, prendre la D16 en direction de Lallée où il faut suivre la D16a, puis la D316. Suivre la première route à droite après Entrepierre.

Lieux de renseignement

Maison du Parc du Valgaudemar

Information, documentation et un espace d'accueil avec des expositions permanente et temporaires. La maison du Parc est labellisée «Tourisme et handicap». Entrée libre. Toutes les animations du Parc sont gratuites sauf mention contraire.

Ancien Asile Saint-Paul
05800 La Chapelle-en-Valgaudemar

Site web - Courriel - 04 92 55 25 19

Lat: 44.81836, Lng: 6.19371

Maison du Tourisme du Champsaur & Valgaudemar

Ouverture toute l'année : du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 18h.

Les Barraques
05500 La Fare en Champsaur

Site web - 04 92 49 09 35

Lat: 44.67429, Lng: 6.06485

Cet itinéraire est dans le coeur du parc national, veuillez consulter la réglementation.

Cliquer pour intéragir

Sur le chemin…
Petit patrimoine
Canal des Herbeys

Depuis longtemps les habitants du Valgaudemar ont essayé de maîtriser l'eau pour pallier les faibles précipitations estivales. Le canal des Herbeys est encore fonctionnel et bien utilisé. Il permet, avec plus de 600 litres à la seconde, d’arroser « à l’arrêt » 289 ha sur les communes de Chauffayer et de St-Jacques. Long de 28 km environ, il fut entrepris puis achevé sous l’initiative de François Dupont de Pontcharra des Herbeys. Il est entretenu tous les ans par les membres du syndicat des utilisateurs, qui passent plusieurs journées à curer le canal et consolider les voûtes.

001380_1.jpg
Architecture
Eglise paroissiale Saint-Maurice

Construite par les moines clunisiens, cette église est la plus ancienne des vallées du Champsaur et du Valgaudemar : son existence est attestée dès la fin du XIe siècle. Son clocher quadrangulaire appartient au répertoire traditionnel lombard. L'intérieur simple est composé de trois nefs voûtées d'arêtes et d'un chevet plat. Epargnée par les guerres de religions du XVIe siècle, la première restauration de l'église date de 1668.

018482_1.jpg
Point de vue
Les "sommets" de l'Olan

L'Olan est un sommet majeur du massif des Écrins. Il culmine à 3564 m et se compose de trois sommets dont le plus haut est le sommet nord. L'Olan a été gravi la première fois jusqu'au sommet central le 8 juillet 1875, puis le sommet nord, le 29 juin 1877 par le célèbre W.B.A Coolidge et son guide Almer. Une voie normale au départ du refuge de l'Olan peut, avec un guide ou de bonnes connaissances alpines, être un but d’ascension dans le Valgaudemar.

023680_1.jpg
Histoire
Omelette des Andrieux

Aux Andrieux (Villar-Loubière), le soleil n'atteint pas le hameau pendant … 110 jours environ ! Le 10 février, on raconte donc que les habitants allaient sur le pont fêter la réapparition du soleil après ces mois d’absence. Chacun déposait son omelette sur les parapets du pont et se rendait dans le pré voisin où la farandole avait lieu jusqu’à ce que le soleil arrive. Après quoi, les habitants allaient reprendre leur omelette qu’ils offraient à l’astre du jour et s'en retournaient dans leur famille pour la manger.

017464_1.jpg
Flore
Scrofulaire du printemps

Il y a des plantes qui ne ressemblent à aucune autre. C'est le cas de la scrofulaire du printemps. Sa haute taille (30 à 80 cm), sa pilosité, sa tige carrée à larges feuilles dentées et sa tonalité vert-jaune forment un ensemble qui attire l'œil. Plante très rare dans les Hautes-Alpes, son aire de répartition couvre toute l'Europe centrale et méridionale des Pyrénées à la Russie. Sa date de floraison varie d'avril et à juillet. Elle se serait probablement échappée des jardins de simples du Moyen-âge où les religieux cultivaient des plantes médicinales. Son habitat est particulier : ruines et vieux murs. Pensez à ne pas la cueillir, l'observation est tout aussi intéressante.

034070
Faune
Chouette de Tengmalm

La chouette de Tengmalm est une espèce typique des forêts de conifères. Elle est présente toute l’année dans les zones montagneuses de France. Dans cette forêt, vivent quelques individus qu'il est difficile d'apercevoir. Reconnaissable aisément, la chouette de Tengmalm possède des yeux couleurs jaune d’or cerclés de noir et surmontés de sourcils clairs. Elle niche souvent dans des loges forées par le pic noir  ou dans les cavités naturelles des vieux arbres. Elle se nourrit de petits mammifères : mulots ou campagnols, qu’elle chasse la nuit.

028855
Faune
Chamois

Animal emblématique des Alpes, le chamois ou « chèvre des rochers » porte de courtes cornes noires et crochues. Au printemps, il est plus facilement observable avec des jumelles autour des lacs de Pétarel et parfois en solitaire dans la forêt. Les chèvres et éterlous (jeunes mâles d'un an) aiment à constituer de grandes hardes ; a contrario, les boucs restent plutôt isolés pour ne rejoindre les femelles qu’à la saison des amours. L’hiver, les chamois aspirent à beaucoup de tranquillité car ils vont survivre en économisant leurs réserves de graisse.

021306
Flore
Myrtilles

La myrtille est un sous-arbrisseau touffu dont les ramilles vertes et anguleuses portent de petites feuilles tendres, ovales et finement dentées. Ses fleurs, lie-de-vin, sont solitaires en forme de grelot. Elles donneront dès le mois d’août des baies comestibles à la pulpe violette, d’où son appellation populaire de « gueule noire ». Elle accompagne l’embrune en altitude, où des versants entiers se parent d’un rouge vif bien visible dans le paysage, l’automne venu. La myrtille constitue un complément de nourriture pour la faune baccivore (qui se nourrit de baies), frugivore ou herbivore, ce qui lui aurait valu son nom scientifique vaccinium, du latin vacca (vache).

011080
Géologie
Oules du diable

Le mot "oule" provient du mot latin olla qui signifie marmite. Les Oules du diable sont composés d'une succession de cascades située dans une gorge étroite. Au fil du temps, les eaux et les galets de la Séveraisse ont érodé la roche dure. En tourbillonnant, ils ont creusé et polis les cavités, leur donnant ainsi des formes spectaculaires. A la suite d'accidents mortels, des barrières ont été installées.

040126_1.jpg

Profil altimétrique

Altitude (m)

Min : 906 m - Max : 1562 m

Distance (m)

 

Recommandation

Par temps de pluie, il est conseillé d'emprunter la route pour rejoindre La Chapelle-en-Valgaudemar.