Rando Ecrins

Les Aiguilles de Chabrières

4 h 30
Durée
Moyen
Moyen
Boucle
Boucle
11,7 km
Longueur totale
981 m
Dénivelé montant
Usages
  • A pied
Thème
  • Faune
  • Géologie

Une randonnée variée à travers bois, alpages bovins et ovins, et rocaille, avec une belle vue sur le lac de Serre-Ponçon, les oucanes et les Aiguilles de Chabrières.

Offrant de beaux belvédères sur le Gapençais et la vallée de Réallon, cette randonnée ravira les passionnés de curiosités géologiques lors de leur passage dans les oucanes et à proximité des Aiguilles de Chabrières.

Du parking, prendre la piste forestière de Joubelle. Après un lacet à gauche, la poursuivre sur environ 500 m. Prendre alors un sentier qui part à droite et s’élève rapidement dans le bois ; il est balisé d’un point orange et d'un autre bleu. Traverser l’alpage du Serre du mouton (attention le fléchage des panneaux n’est pas toujours bon). Après un replat, le sentier grimpe à nouveau sur une croupe dégagée d’où l’on peu apercevoir le lac de Serre-Ponçon. L’itinéraire suit la crête qui mène au sommet du télésiège de Chabrières et à une table d’orientation. Poursuivre sur le sentier bien visible (désormais balisé uniquement d’un point bleu) qui descend légèrement et se poursuit en balcon pour rejoindre le pied du couloir à remonter jusqu’à la brèche de Chabrières (2280 m). Le sentier se poursuit en traversée ascendante jusqu’à la crête qui surplombe le bassin gapençais. De là, il est possible d’aller en 15 minutes au sommet de Chabrières (itinéraire escarpé et non balisé, déconseillé avec des enfants). Le sentier contourne les oucanes et descend vers le plateau des Rougnous qu’il traverse. Il plonge ensuite en lacets dans un vallon et rejoint un sentier qui vient de la cabane de Font-Renarde, visible en contrebas. Poursuivre sur le sentier en traversée et rejoindre les pistes de ski qui mènent au parking.

Transport

Possibilité de navette de la gare de Chorges à Réallon. Pensez à réserver 36 h à l'avance sur 05voyageurs ou au 04 92 50 25 05.

Accès routier

Multiples accès possibles : depuis Chorges par Saint-Appolinaire (D9), depuis Savines-le-Lac par Chérines (D41) et depuis Embrun par la route des Puys (D9).

Lieux de renseignement

Centre d'information des Gourniers (ouverture estivale)

Les Gourniers
 Réallon
Tél : 04 92 44 30 36
embrunais@ecrins-parcnational.fr

Les Gourniers
05160 Réallon

Site web - Courriel - 04 92 44 30 36

Lat: 44.61608, Lng: 6.33363

Maison du Parc de l'Embrunais

Information, documentation, exposition, projections, produits et ouvrages du Parc. Accessible aux personnes à mobilité réduite. Entrée libre. Toutes les animations du Parc sont gratuites sauf mention contraire.

Place de l’Église
05380 Châteauroux-les-Alpes

Site web - Courriel - 04 92 43 23 31

Lat: 44.61459, Lng: 6.52068

Cliquer pour intéragir

Sur le chemin…
Flore
L'astragale queue de renard

L'astragalus alopecurus (de alopex : renard et oura : queue), espèce spectaculaire par sa taille, présente de longues feuilles aux multiples folioles. Il s'épanouit avec l'arrivée de la chaleur et expose, sur de hautes tiges poilues, ses belles grappes de fleurs. Les nombreuses corolles jaunes sortent la tête au travers d'un pelage dense et protecteur pour profiter du grand soleil et du vent chaud de l'été.

001854_1.jpg
Faune
Chocard à bec jaune

Grand voltigeur et acrobate des cimes, le chocard à bec jaune est également très adroit pour glaner les restes de repas des promeneurs. Il se déplace le plus souvent en nombre et égaie son passage de petits cris flûtés facilement reconnaissables. Cet oiseau noir au bec jaune et aux pattes rouges est aussi bien le compagnon des alpinistes chevronnés que celui des contemplatifs d'un jour.

037872_1.jpg
Géologie
Les oucanes de Chabrières

Curiosité géologique de cette randonnée, les oucanes constituent un paysage tout à fait original pour le massif des Ecrins. Le karst qui les compose est développé dans d’épais calcaires et dolomies appartenant à l’écaille briançonnaise de Chabrières. Sur un espace restreint, ces oucanes donnent la possibilité d’observer les formes caractéristiques d’un karst alpin : lapiés, cannelures méandriformes, petites vasques, couloirs portant des cannelures de mur, exsurgences de Vaucluse.

030021_1.jpg
Faune
Perdrix bartavelle

La bartavelle est un gallinacé, comme le lagopède, plus facilement observable au moment des parades de printemps. Posée sur un promontoire pour chanter de façon saccadée, la perdrix bartavelle est reconnaissable à son dos gris, ses flancs rayés, sa gorge blanche et son bec rouge. Elle vit en montagne sur les versants bien exposés au soleil et affectionne les rochers et les landes ouvertes où les jeunes peuvent se nourrir d’insectes indispensables à leur croissance.

028542_1.jpg
Faune
Chamois

Animal emblématique des Alpes, le chamois a bénéficié de la création du Parc national pour se réinstaller sur l'ensemble du massif des Ecrins. Porteur de cornes noires et crochues, ce proche cousin des lointaines antilopes est doté d'un odorat et d'une ouïe bien développés qui rendent son approche difficile. Chèvres et chevreaux aiment à se regrouper en hardes tandis que les boucs restent isolés jusqu'à la saison du rut qui a lieu en octobre-novembre.

021477_1.jpg
Flore
Pulsatille de montagne

Si toutes les pulsatilles se font remarquer par leur abondante et douce pilosité, elles ont aussi toutes, contrairement aux anémones, la particularité d'arborer à maturité une folle chevelure ébouriffée, composée de nombreuses aigrettes irisées qui s'envoleront au gré des vents. Dans cette confrérie, la pulsatille de montagne est la plus prestigieuse et la plus belle : elle a le privilège de s'exposer au printemps, parmi les herbes jaunies par l'hiver, parée de sa corolle d'un remarquable violet noir.

028713_1.jpg

Profil altimétrique

Altitude (m)

Min : 1554 m - Max : 2349 m

Distance (m)

 

Recommandation

En juin, les névés tardifs peuvent masquer le sentier et le balisage. Un troupeau est présent sur l’alpage et des chiens "patou" en assurent la protection. Evitez de passer dans le troupeau.