Rando Ecrins

Le vallon de la Buffe

4 h
Durée
Moyen
Moyen
Boucle
Boucle
12,2 km
Longueur totale
451 m
Dénivelé montant
Usages
  • A pied
Thème
  • Faune
  • Flore
  • Géologie

Ce bel itinéraire vous fera découvrir les richesses naturelles du vallon de la Buffe. Ce dernier est dominé par le Pic du Mas de la Grave au pied duquel le torrent du Gâ prend sa source.

Les alpages du vallon sont très prisés par les transhumants qui montent leurs troupeaux depuis le Sud de la France. Suite au passage des loups dans la région, le patou (gros chien de berger) a fait sa réapparition il y a quelques années.

Du parking, descendre en direction du village. Au premier embranchement, ne pas monter dans le village mais prendre en épingle à droite en direction du pied des remontées mécaniques. Au second embranchement, rester à flanc (ne pas descendre vers le torrent). Continuer la large piste et à l’embranchement suivant, prendre à droite en direction des trois hameaux des Rivets. Les traverser et atteindre la croix de Tuf (1901 m). À la croix, monter à droite en direction du chalet d’alpage des Orliers. Continuer la bonne piste, franchir le torrent de la Chabanerie et passer au chalet du même nom. Continuer à flanc puis rejoindre les ruines situées en bordure du torrent de la Courbeille. Descendre vers la large piste, l’emprunter à gauche sur 200 m puis traverser à gué le torrent du Gâ (passerelle). Remonter par un sentier raide l’autre versant et atteindre la bonne piste des Combettes. Prendre à gauche et la suivre intégralement jusqu’à rejoindre le Querellé. Ne pas prendre à droite le sentier qui mène au Clot Raffin mais continuer la piste qui descend jusqu’au « pont de la mine ». Traverser le torrent et remonter en direction du Chazelet pour rejoindre le point de départ de l’itinéraire.

Transport

Bus Grenoble gare routière/SNCF - La Grave / Villar d'Arène - Briançon (LER 35 - Transisère).

Accès routier

Du Col du Lautaret, suivre la D1091, avant l'entrée du tunnel, emprunter à gauche la D33 et suivre la direction du Chazelet.

Lieux de renseignement

Office de Tourisme de La Grave, La Meije - Villar d'Arène

RD 1091
05320 La Grave

Site web - Courriel - +33 (0)4 76 79 90 05

Lat: 45.04544, Lng: 6.30698

Cliquer pour intéragir

Sur le chemin…
Savoir-faire
Foire aux bovins du Chazelet

Toujours d'actualité, cette foire très ancienne est l'occasion pour les agriculteurs locaux de vendre de jeunes vaches "Abondance" ou "Tarine" aux agriculteurs de Savoie, de Haute-Savoie et d'Italie pour la production de Beaufort et de Reblochon. Les maquignons, reconnaissables à leurs chapeaux et capes noirs, et les éleveurs à la mine soucieuse marchandent, tandis que les stands de cloches et autres objets donnent à cette foire un air festif.

Pastoralisme au Chazelet
Flore
Campanule thyrsoïde

Espèce emblématique de la Grave, cette campanule est reconnaissable entre toutes grâce à ses fleurs jaunes en épis très compact, aussi appelé thyrse. Consommable en gratin, c'est une des rares plantes alpines bisannuelle. Les graines dispersées à l'automne donnent naissance au cours de la première année à de grandes feuilles allongées, poussant en rosette. La floraison ne se produit que la seconde année, au cours de laquelle elle assure sa descendance et meurt.

Campanule en thyrse
Flore
Prairies de fauche d'altitude

D'une grande richesse biologique, ces prairies naturelles accueillent tout un cortège floristique qui s'épanouit librement. De cette diversité botanique découle une multiplicité d'espèces d'insectes et notamment de papillons, qui y trouvent un milieu favorable à leur développement. Maintenir l'équilibre de ces milieux est essentiel, d'autant plus à cette altitude et à l'échelle d'un tel vallon !

Prairie de fauche
Faune
Lézard vivipare

Habitant des milieux frais et humides (landes et pelouses subalpines et alpines, tourbières, bords de ruisseaux), le lézard vivipare est présent dans le nord du Parc national des Ecrins. Il est nommé ainsi car, dans certaines populations, les femelles gardent les oeufs dans leur ventre jusqu'à éclosion. Totalement protégé en France et classé vulnérable au niveau régional, il est il est sensible aux aménagements conduisant à la destruction des zones humides.

Lézard vivipare
Faune
Caille des blés

Bien présente en plaine dans les cultures céréalières, la caille des blés occupe aussi les prairies montagnardes jusqu'à plus de 2000 m d'altitude. Dans ces hautes herbes, elle picore des insectes puis des graines lorsqu'elles sont à maturité. Très discrète, la caille niche au sol dans une petite cuvette, où elle peut réaliser jusqu'à deux pontes de remplacement en cas de destruction. Son chant, qu'on peut entendre nuit et jour, trahit souvent sa présence : "paye tes dettes" chante le mâle pour repousser ses concurrents.

Profil altimétrique

Altitude (m)

Min : 1746 m - Max : 1980 m

Distance (m)

 

Recommandation

Il peut y avoir des troupeaux de vaches sur le sentier ; les contourner pour éviter d'avoir à faire aux patoux.

Plus d'informations