Rando Ecrins

Le promontoire de Prégentil

2 h
Durée
Facile
Facile
Aller-retour
Aller-retour
5,4 km
Longueur totale
319 m
Dénivelé montant
Usages
  • A pied
Thème
  • Faune
  • Point de vue

Départ : Villard Reymond → Arrivée : Villard Reymond

Cette randonnée qui surplombe les plaines de l'Oisans s'apparente à une passerelle suspendue entre deux vallées reliant le village au promontoire de Prégentil.

Une promenade familiale en balcon offrant des très jolies vues sur l'Alpe d'Huez, les Grandes Rousses, Belledonne et le Vénéon.

Après avoir traversé la place en haut du village de Villard reymond, le sentier s'élève sur la droite entre les fermes typiques de l'Oisans, puis bifurque sur la gauche juste avant le téléski avant de traverser la piste et de reprendre en direction de Prégentil. Suivre alors la piste forestière qui monte doucement en sous bois, jusqu'au relais, puis bifurquer sur la droite en direction du promontoire de Prégentil. La zone découverte ressemble à une passerelle tendue entre les deux vallées de la Romanche et de la Lignarre. Le beau sentier caillouteux s'élève lentement jusqu'aux prairies insoupçonnées du Col de St- Jean (1842 m). A dos du panneau, emprunter le sentier qui grimpe franchement entre les résineux et mène jusqu'aux crêtes. Arriver à prégentil le panorama sur les sommets environnants est époustouflant : Belledonne, les Grandes Rousses, les Aiguilles d'Arves, La Meije, le glacier de Mont de Lans, la Selle, la Muzelle, le Rochail, le Grand Renaud, le Taillefer, dans un 360° étourdissant.

Accès routier

D526 jusqu'à La Palud puis D210 jusqu'au parking de Villard Reymond

Lieux de renseignement

Maison du Parc de l’Oisans

Présentation en image des richesses naturelles de l'Oisans et des métiers de montagne. Information, documentation sur le Parc, projections, coin lecture pour les enfants. Accessible aux personnes à mobilité réduite. Entrée libre. Toutes les animations du Parc sont gratuites sauf mention contraire.

Rue Gambetta
38520 Le Bourg d'Oisans

Site web - Courriel - 04 76 80 00 51

Lat: 45.0555, Lng: 6.0282

Cliquer pour intéragir

Sur le chemin…
Faune
Petit tortue

Cet animal, qui n'a rien d'un reptile « carapacé », arbore des atours plutôt flamboyants. Le dessus de ses ailes orange vif, incrustées d'ébène et ourlées de lunules bleues cernées de noir, compose sa parure. Précoce, la petite tortue est le premier papillon à fréquenter les fleurs à peine sorties de la neige sur les versants les mieux exposés des montagnes.

014774
Faune
Pic-noir

Ce drôle d'oiseau noir avec un casque rouge et un long bec clair est le plus grand pics des Alpes. Il est difficile à observer car il est très solitaire et méfiant. Cependant, grâce aux nombreux indices qui révèlent sa présence, il est possible de repérer son chant et ses cris très typiques et sonores. Il tambourine sans relâche pour défendre son territoire ou pour trouver des scolytes ou des fourmis charpentières.

028264
Faune
Chamois

Animal emblématique des Alpes, le chamois ou « chèvre des rochers » porte de courtes cornes noires et crochues. Comme le bouquetin, il est plus facilement observable avec des jumelles. Les chèvres et éterlous (jeunes mâles d'un an) aiment à constituer de grandes hardes ; a contrario, les boucs restent plutôt isolés pour ne rejoindre les femelles qu’à la saison des amours. L’hiver, les chamois aspirent à beaucoup de tranquillité car ils vont survivre en économisant leurs réserves de graisse.

038401
Faune
Chouette chevêchette d'Europe

Petite chouette forestière d'origine boréale qui a élu domicile dans les peuplements de conifères où, pic noir et pic épeiche leur ont cédés leurs loges. Elle chasse au crépuscule les petits mammifères et les oisillons au nid. Le jour, cachée et immobile dans son nid ou dans des touffes d'usnée pendantes aux branches des sapins, elle somnole et vous guette d'un œil sans que vous n'y portiez attention.

057772
Faune
Aigle royal

Roi incontesté des airs, il tournoie près des versants ensoleillés pour prendre de l'altitude, à la recherche d'une proie. Le vallon du Fournel est le territoire d'un couple d'aigles royaux qu'il n'est pas rare d'observer aux heures chaudes de la journée. Certaines années, le couple ne se donne pas la peine de bâtir une aire et d'y pondre un œuf, préférant voler librement. Et puis un jour, la femelle pond deux œufs, compensant leur manquement à la loi de la survie de l'espèce. Et voilà deux jeunes aigles qui prennent leur envol à la fin de l'été, arborant du blanc à la base de la queue et sur les "cocardes" de leurs ailes.

028228

Profil altimétrique

Altitude (m)

Min : 1607 m - Max : 1912 m

Distance (m)

 

Recommandation

La montée se fait plus raide sur la dernière portion à travers la forêt pour atteindre la crête.

Plus d'informations

Balisage
  • Marks PR PR