Rando Ecrins

Le col de la Coupa

5 h
Durée
Moyen
Moyen
Aller-retour
Aller-retour
8,9 km
Longueur totale
864 m
Dénivelé montant
Usages
  • A pied
Thème
  • Faune
  • Flore
  • Histoire et architecture

Ce vallon où estive un troupeau de brebis conduit au col de la Coupa, passage entre la vallée de Réallon et celle de la Rouane qui rejoint Ancelle dans le Champsaur.

"Durant toute la saison estivale, la présence des vautours fauves rend cette randonnée attractive. Le matin, aux environs de 9 h, ils quittent la falaise à droite du col, prennent de l’altitude et se dispersent. Au cours de la journée, ils planent au-dessus des sommets et crêtes environnants. La fin de journée est un moment favorable pour l’observation lorsqu’ils regagnent le « dortoir ». La bonne idée est de prévoir un pique-nique pour le soir et la descente avant la nuit."

Mireille Coulon, garde-monitrice en Embrunais

Du parking des Gourniers, traverser le pont sur le torrent de Réallon et prendre la route goudronnée à gauche. Suivre cette route sur 1 km jusqu’à la fin du goudron, au lieu-dit « Les Tomelles ». Prendre le chemin à droite. A la bifurcation suivante, suivre à droite le sentier qui s’enfonce dans  le mélézin puis rejoint le torrent de la Gorge. Traverser 3 fois à gué sur environ 500 m et finir à l'adret, en rive gauche, dans les pâturages. Arriver à un replat et monter la pente à droite. Passer devant la cabane du berger. De là, le sentier est peu marqué mais le col est lui très visible au nord-ouest. S'y diriger en suivant la pente qui se redresse régulièrement pour retrouver le sentier en lacets qui conduit au col. Le retour se fait par le même itinéraire.

Accès routier

Depuis Savines-le-lac, prendre la D41 jusqu'à Réallon. Suivre ensuite la D241 jusqu'au hameau des Gourniers au fond de la vallée.

Lieux de renseignement

Centre d'information des Gourniers (ouverture estivale)

Les Gourniers
 Réallon
Tél : 04 92 44 30 36
embrunais@ecrins-parcnational.fr

Les Gourniers
05160 Réallon

Site web - Courriel - 04 92 44 30 36

Lat: 44.61608, Lng: 6.33363

Cliquer pour intéragir

Sur le chemin…
Flore
Lis martagon

Dans le sous-bois au début de l’itinéraire, puis dans les pelouses, il est remarquable par sa longue hampe florale dressée. Elle est agrémentée de trois à dix fleurs d’un rose violacé ponctué de pourpre qui laissent apparaître de longues étamines orangées. Il faut l'admirer sans le respirer car il est aussi beau que malodorant !

Lys martagon dans prairie fleurie
Histoire
Murets et clapiers

En rive gauche du torrent, les murets et clapiers d’épierrement encore visibles témoignent de la présence d’anciens prés de fauche. Le foin coupé était descendu au village dans des trousses de tissus, chargées sur des mulets ou des traineaux quand ce n’était pas à dos d’homme.

Murets et clapiers
Flore
Rhododendron ferrugineux

Fin juin, le versant en rive droite du torrent se couvre du rose carmin des fleurs de cet arbrisseau. Il est souvent escorté de myrtilles, d'aulnes verts et d'autres petits saules. Ses feuilles rigides vert foncé sont luisantes dessus et rouille dessous, d’où son nom. Il était aussi surnommé Rose du diable car l'aspect de ses feuilles était censé attirer la foudre.

Rhododendron ferrugineux
Savoir-faire
Tétras lyre et gestion

Une action de débroussaillage consistant à couper une partie des rhododendrons qui envahissent le versant est menée chaque année avec des étudiants de BTS « Gestion et Protection de la Nature ». Il s’agit à la fois de regagner de la surface pâturable et d’améliorer l’habitat du tétras lyre.

Parade de tétras lyre
Faune
Bruant ortolan

Présent sur le versant ensoleillé, il chante mélancoliquement perché au sommet d’un buisson. Cet oiseau est à peine plus gros qu'un moineau. Le mâle a le ventre couleur saumon et un croupion brun grisâtre. Sa tête gris verdâtre est agrémentée d’une moustache jaune pâle partant du bec et descendant en virgule sur le cou. La femelle en revanche est plus terne.

Bruant ortolan
Faune
Monticole de roche

Aussi appelé merle de roche, il aime le soleil, se perche sur les rochers et  vole en lançant son chant mélodieux. Bien que discret quand il se montre, sa poitrine orange, sa tête bleue et son croupion blanc le rendent remarquable. Il est observable de mai - période à laquelle il construit son nid à même le sol ou dans une anfractuosité de rocher - à fin août.

Monticole de roche
Faune
Vautour fauve

Ce grand rapace charognard de 2,50 m d’envergure fréquente le massif depuis une dizaine d’années. Peu après l’arrivée des troupeaux en alpage les vautours s’installent pour la durée de l’estive. Ils passent l‘été à patrouiller à la recherche de carcasses. Le soir, ils regagnent leur « dortoir » dans le haut de la falaise à droite du col de la Coupa. Il en a été compté jusqu’à une soixantaine. 

Vautour fauve

Profil altimétrique

Altitude (m)

Min : 1471 m - Max : 2304 m

Distance (m)

 

Recommandation

Le vallon est un alpage où pâturent des brebis. Tenir les chiens en laisse, rester à distance du troupeau et respecter la tranquillité du berger à proximité de sa cabane. Penser aux jumelles pour observer les vautours.