Rando Ecrins

Col de Côte Belle par le Désert

4 h 30
Durée
Moyen
Moyen
Aller-retour
Aller-retour
9,5 km
Longueur totale
1057 m
Dénivelé montant
Usages
  • A pied
Thème
  • Faune
  • Flore
  • Point de vue

Départ : Le-Désert-en-Valjouffrey → Arrivée : Le-Désert-en-Valjouffrey

La  traversée de l'alpage fleuri de Côte-Belle permet d’aboutir à une vue sur les contreforts ouest du massif des Ecrins .

«Pendant des décennies nous avons relevé le défi de consolider le dernier tronçon sous le col de Côte Belle sur un terrain instable. Très onéreux pour le parc, nous avons entrepris d'en créer un nouveau. Depuis 2013, le sentier part désormais en direction du col des Marmes, il s'avère plus agréable et d’une stabilité plus fiable pour les marcheurs ».

Bernard Nicollet, Garde-moniteur en Valbonnais

Garer la voiture à l’entrée du Désert. Traverser le village jusqu’au torrent de la Laisse sans le passer et prendre plein nord la direction du col de Côte Belle. Le sentier emprunte le cône de déjection du torrent et passe près d’un paravalanche.

L’itinéraire se déroule alors dans le cœur du Parc national des Ecrins. Il s’enfonce ensuite dans une gorge assez étroite. Le sentier poursuit son ascension par de larges lacets  au milieu d'anciennes prairies de fauche et débouche au col de Côte Belle. La vue porte sur le massif  de l’Arcanier, le pic du Clapier du Peyron, la Roche de la Muzelle et les autres sommets et glaciers du cirque de Valsenestre. La descente se fait par le même chemin.

Accès routier

D'Entraigues prendre direction Valjouffrey (D117). Continuer dans la vallée jusqu'au hameau du Désert en Valjouffrey.

Lieux de renseignement

Maison du Parc du Valbonnais

Accueil, information, salle d'exposition temporaire, salle de lecture et vidéo-projection à la demande. Boutique : produits et ouvrages du Parc. Entrée libre. Toutes les animations du Parc sont gratuites sauf mention contraire.

Place du Docteur Eyraud
38740 Entraigues

Site web - Courriel - 04 76 30 20 61

Lat: 44.90153, Lng: 5.9496

Cet itinéraire est dans le coeur du parc national, veuillez consulter la réglementation.

Cliquer pour intéragir

Sur le chemin…
Histoire
Paravalanche

En 1961 et 1962 de grosses avalanches sont descendues jusqu'au lit de la Bonne, menaçant des maisons du hameau du Désert en Vajouffrey.

En 1982 d’importants travaux permettent de construire un paravalanche afin de sécuriser le hameau et les prairies, en détournant les éventuelles menaces venues du vallon de Côte-belle.

Flore
Asphodèle

Il pousse en bataillon souvent en compagnie de la gentiane jaune sur de anciennes prairies de fauche au sol  profond. Son allure de grand cierge blanc ne passe pas inaperçue et ses fleurs groupées en épi s'épanouissent à tour de rôle durant plusieurs semaines de l’été. Son tubercule charnu attire les rongeurs souterrains et aurait servi, sous forme de farine, de nourriture aux montagnards en période de disette.

Champ d'asphodèles
Flore
Gentiane jaune

Parmi les espèces de gentianes, la gentiane jaune est la plus utilisée : ses racines ont des propriétés toniques, digestives et dépuratives. Il ne faut pas la confondre avec le vératre blanc d'allure semblable avant la floraison mais très toxique. La distinction est facile les feuilles de la gentiane sont positionnées de façon opposée alors que chez le vératre elles sont insérées en spirale. On retrouve la gentiane en abondance dans les pâturages d'altitude et elle est très consommée par les brebis et les vaches.

Gentiane jaune
Faune
Alouette des champs

Un oiseau funambule suspendu dans le ciel égrène longuement sa ritournelle de notes qui se bousculent. Puis, les ailes triangulaires repliées et suivant une spirale parfaite, l’oiseau se pose à terre au milieu de la prairie. Au sol, il est peu visible : son ramage aux différentes teintes brunes lui assure un camouflage confondant. Dans sa quête de nourriture, ses déplacements, succession de petites courses et d’arrêts brusques, lui permettent par ailleurs de repérer d’éventuels prédateurs. 

Alouette des champs
Faune
Perdrix bartavelle

La perdrix bartavelle vit en montagne sur les versants bien exposés au soleil comme ici dans le vallon de Côte-Belle. Elle est reconnaissable par son dos gris, ses flancs rayés, sa gorge blanche et son bec rouge. Depuis longtemps, immobiles, elles m'observent marcher sans que je ne les distingue. Tout à coup, le silence de la montagne est interrompu  par un fracas de battements d'ailes qui me fait sursauter comme à chaque fois. Des bartavelles ! J'ai juste  le temps de les compter et de voir plonger à grande vitesse cette compagnie de 5 bartavelles qui se pose sur le versant en face de moi à une distance plus sécurisante pour elles. 

Perdrix bartavelles
Faune
Grand nacré

Par son envergure, le grand nacré ne passe pas inaperçu. Le dessus de ses ailes est d'une belle couleur orangée rehaussée de taches noires, le dessous est parsemé de plages de nacre sur un fond d’écailles verdâtres. C'est un grand papillon de 50 à 60 mm d'envergure, assez commun mais qui tend à se raréfier du fait de la disparition de son habitat dû aux changements de pratiques agricoles. En effet, sa chenille de couleur noire ponctuée d'orange sur les cotés se nourrit essentiellement de feuilles de violettes qui ne se trouvent que dans des prairies exploitées de façon extensive. 

Grand nacré
Géologie
Nouveau sentier

Le dernier tronçon  de sentier permettant d'accéder au col a nécessité de nombreuses journées d’entretien depuis sa création. En effet le caractère instable du sol associé à la raideur de la pente ont obligé les gardes à créer des banquettes en bois pour contenir le poids de la terre. À l'automne 2012, il est décidé de créer une nouvelle portion du sentier en empruntant une partie d'un biais de brebis plus à l'Est en direction du col des Marmes. Le travail a été effectué en équipe à raison de 50 m par jour pendant une durée de 26 jours avec des pioches et du courage. Au total, c'est une portion de 1300 m qui a vu le jour, ce qui rend le sentier moins raide et beaucoup plus stable.

Faune
Lézard vivipare

Le lézard vivipare se distingue du lézard des murailles par son museau arrondi. Il est capable de vivre jusqu'à 2500m et c'est dans les alpages que sa rencontre se produira le plus souvent. Il aime se réchauffer au soleil , posé sur l'herbe ou la mousse sèche et chasse sauterelles, criquets ou araignées. Pour hiverner, ils s'enfouit dans la terre où il peut supporter en léthargie des températures négatives. Le lézard vivipare est nommé ainsi car les femelles gardent leurs œufs dans leur ventre jusqu'à l’éclosion. Les jeunes sont donc complètement formés lorsqu'ils naissent, c'est une adaptation à un  milieu froid.

Lézard vivipare
Flore
Edelweiss

En latin léontopodium signifie pied de lion par la forme générale de l'edelweiss. En y regardant de près, on se rend compte que ce n'est pas une fleur mais un ensemble de 5 à 10 fleurs groupées dans un capitule. L’edelweiss est de la famille des astéracées comme les pissenlits. C'est une plante blanche, laineuse et vivace poussant dans les pelouses d'altitude rocailleuses à l'étage subalpin jusqu'à 2900 m. Elle se mêle souvent à l'aster des alpes. Emblème de nombreuses compagnies de guides, elle symbolise la haute montagne et représente la force en langage des fleurs.

Edelweiss
Point de vue
Paysage du cirque de Valsenestre

Du col, monter sur un petit sommet au dessus pour profiter au mieux du paysage qu'offre le cirque de Valsenestre : à gauche le Signal du Lauvitel (2901m) et le Clapier du Perron (3169m), le col de la Muzelle (2613m) où se poursuit le GR54. A ce niveau on aperçoit très bien une faille géologique séparant le bloc des grandes rousses constitué de granite du bloc de la muzelle en gneiss. A droite, les principaux sommets sont la roche de la Muzelle (3465 m), et la pointe Swan (3294m). Le col  de Côte-Belle quant à lui sépare le Pic de Valsenestre (2752m) à gauche de l’aiguille des Marmes (3046 m) à droite.

Pic de Valsenestre

Profil altimétrique

Altitude (m)

Min : 1277 m - Max : 2286 m

Distance (m)

 

Recommandation

Prendre de l'eau au Désert car aucune source potable sur l'itinéraire. Se protéger du soleil car il n'y a pas d'ombre  et le vallon est exposé Sud.

Plus d'informations