Rando Ecrins

Col de Côte Belle

5 h
Durée
Moyen
Moyen
Aller-retour
Aller-retour
12,7 km
Longueur totale
1071 m
Dénivelé montant
Usages
  • A pied
Thème
  • Flore
  • Géologie
  • Point de vue

Départ : Valsenestre → Arrivée : Valsenestre

Les orgues de Valsenestre, curiosité géologique, sont le point fort de cette randonnée qui offre également un panorama remarquable depuis le col sur le cirque de Valsenestre et de l'autre côté sur la vallée de Font Turbat.

Ce sentier est agréable à la marche. Il est ombragé au départ, très fleuri une grande partie de l'été et s'élève en lacets bien tracés jusqu'au col. Cette randonnée permet de s'immerger dans plusieurs milieux naturels qui révèlent au fil de l'ascension l'adaptation de la végétation au terrain et à l'altitude à travers la forêt, la mégaphorbiaie et la pelouse alpine. Enorme surprise, quand on débouche sur les orgues, on a l’impression d’arriver sur une "autre planète" qui est le fruit de l'évolution naturelle de la roche calcaire et des marnes schisteuses.

Georgette Guidetti, Secrétaire-hôtesse en Valbonnais

Depuis le village de Valsenestre, remonter la piste longeant le torrent du Béranger, passer la limite du cœur du Parc national et rejoindre le pont des Touches. Poursuivre jusqu'à une bifurcation et emprunter la branche de droite. Le sentier pénètre dans un petit bois de résineux puis il longe le ruisseau dans le bas de la gorge pour finir par s’en écarter sur la gauche en gagnant de l’altitude. A ce niveau, observer les travaux de correction torrentielle (barrages en bois) réalisés par la RTM. Poursuivre l'ascension dans la forêt sur un sentier en lacets. Au cours de celle-ci, vous rencontrerez une plante assez rare, le pleurosperme d’Autriche. Plus haut traverser la mégaphorbiaie qui regroupe une multitude de plantes dont l’aconit en panicule et l'achillée à larges feuilles. Un peu plus haut, découvrir l'ancolie des Alpes, puis l’étage de la pelouse alpine rase remplace progressivement celui de la forêt. Monter jusqu'aux orgues de Valsenestre. Par de larges lacets, vous parvenez ensuite au col pour découvrir un très beau panorama. Le retour se fait par le même chemin. La descente est aussi possible côté Désert en Valjouffrey.

Accès routier

D26 à partir de la Mure. D526 à partir du Pont du Prêtre. D117 d’Entraigues à la Chapelle et Valsenestre.

Lieux de renseignement

Maison du Parc du Valbonnais

Accueil, information, salle d'exposition temporaire, salle de lecture et vidéo-projection à la demande. Boutique : produits et ouvrages du Parc. Entrée libre. Toutes les animations du Parc sont gratuites sauf mention contraire.

Place du Docteur Eyraud
38740 Entraigues

Site web - Courriel - 04 76 30 20 61

Lat: 44.90153, Lng: 5.9496

Cet itinéraire est dans le coeur du parc national, veuillez consulter la réglementation.

Cliquer pour intéragir

Sur le chemin…
Flore
Prairies naturelles de fauche

Les spécialistes agricoles considèrent qu'une prairie est naturelle dans la mesure ou elle n'a subi aucun apport de fumure ni de labour durant les dix dernières années écoulées. C'est bien le cas de celles cernées de haies, que vous longerez dés le départ de la randonnée. Ces prairies sont d'une grande richesse floristique quant au nombre d'espèces de plantes et par conséquent elles accueillent une myriade d'insectes pollinisateurs, dont les abeilles domestiques évidemment.

Prairie de fauche
Eau
Barrages en bois

Dans la combe des Echarennes, au moment de prendre le sentier sur votre gauche, vous pouvez observer dans les gorges du torrent du Béranger, des barrages en bois réalisés par la RTM (service de restauration des terrains de montagne del'ONF) pour retenir les laves torrentielles qui descendent des sommets lors des  fortes pluies et des crues.

Barrages du torrent du Béranger
Flore
Aconit paniculé

C'est une plante typique de la mégaphorbiaie, elle mesure de 50 à 100 cm. Ces fleurs bleu roi en forme de casque sont regroupées en grappes lâches. Sa particularité : son extrême toxicité ! Les herbivores la connaissent bien et ne la consomment pas.

Aconit paniculé
Flore
Pleurosperme d’Autriche

De la famille du persil et de la carotte, cette robuste plante vivace à tige épaisse, creuse et sillonnée, peut mesurer de 60 à 150 cm. Ses grandes ombelles de fleurs blanches fleurissent de juillet à septembre. Méconnue, elle pousse en France seulement dans les départements alpins et mérite à cet égard qu'on lui prête un peu d'attention.

Pleurosperme d'Autriche
Flore
Ancolie des Alpes

C’est une espèce peu fréquente et protégée. Elle mesure entre 30 et 60 cm. Ces fleurs, assez grosses, d’un bleu magnifique, épanouies au sommet de leur tige sont les seules à posséder une corolle à cinq éperons. Ne confondez pas : si les fleurs sont plus petites et plus nombreuses, il s’agit de l’ancolie vulgaire.   

Ancolie des Alpes
Géologie
Orgues de Côte Belle

Véritable phénomène géologique, les « grandes orgues », appelées aussi « la grande bibliothèque », se sont dressées lors de la genèse des Alpes. Elles sont formées de minces feuilles de calcaire gris bleu et de marnes schisteuses tendres plus érodées. Un réseau de fissures perpendiculaires aux couches découpe les dalles en de remarquables colonnes.

Les orgues au col de Côte Belle
Pastoralisme
Troupeau de moutons

Un troupeau de moutons d'éleveurs locaux pâture au sommet du col et vers le pic de Valsenestre. L’été, ces animaux laineux peuvent se rafraîchir à l’ombre des saules soyeux que vous pouvez observer juste avant l’arrivée au col (alt. 2220 m). 

Troupeau de brebis
Flore
Saule soyeux

C'est un arbuste de l'étage subalpin. Il mesure moins d'un mètre de haut et pousse en petites concentrations sur les ubacs. A plus basse altitude, il peut atteindre une taille plus importante. De loin vous pourrez le reconnaître à sa couleur argentée et brillante très caractéristique et son port en massifs circulaires. Les feuilles adultes sont très soyeuses sur les deux faces.

Saule soyeux

Profil altimétrique

Altitude (m)

Min : 1296 m - Max : 2285 m

Distance (m)